Verres à vin - origine du tchin-tchin

Lors des banquets du Moyen Âge, il était fréquent qu'un des seigneurs tente d'empoisonner un de ses homologues. Pour pimenter le tout, l'utilisation de poison par certains bandits pour voler les gens aisés était également de coutume.

Afin d'éviter tout risque de mort tragique, l’habitude fut prise par les maîtres des lieux de verser une petite quantité de leur boisson dans le verre à vin de leurs interlocuteurs et réciproquement. Chacun devait ensuite boire une première gorgée en regardant l'autre dans les yeux. De cette manière chacun prouvait qu'il n'avait pas de mauvaise intention. 

Concernant la suite, 2 hypothèses sont proposées par les historiens.

  1. Le cérémonial consistant à verser une petite quantité de boisson dans le verre "adverse" fut remplacé par un choc entre les verres remplis à ras bord afin qu'un peu de liquide s'échange entre les verres à vin. C'est ce double contact qui serait à l'origine de l'expression Tchin! Tchin! ".
  2. Lorsqu'un invité faisait confiance à son hôte, il se contentait de cogner son verre à vin contre l'autre verre, sans réaliser d'échange de liquide. Trinquer serait alors une marque d'appréciation et de confiance entre les invités.