Les types de verres à vin

Comme nous l’avons déjà mentionné dans un autre article, la forme du verre à vin a son importance et doit être adaptée au vin consommé. Il n’est cependant pas nécessaire de posséder autant de types de verres qu’il existe de types de vins. Vous imaginez la taille de votre meuble si vous possédiez 10 jeux de 6 verres à vin. Contentez-vous de 3 types de verres à vin pour commencer : les verres à vins rouges, à vins blancs et à champagne. Toutefois, si vous désirez connaître la forme de verre adaptée à chacun de vos vins, vous pouvez vous rendre sur ce site très complet.

Verres à vins rouges
D’une règle générale, notez que les verres à vin doivent être suffisamment larges pour contenir la bonne quantité de vin sans être remplis à plus de leur moitié. Cette propriété confère au vin l’espace adéquat pour pouvoir être remué sans sortir du verre. Elle permet également de rassembler les conditions permettant de concentrer et diriger les vapeurs qui transportent les arômes du vin. La taille d’un verre à vin doit également être assez raisonnable pour que celui-ci reste facile à manipuler.

Les verres à Bordeaux, grands avec un large calice, qui dirigent le vin vers la base de la langue (fond de la bouche). Ils sont à utiliser avec des vins rouges comme le Cabernet ou le Merlot.
Les verres à Bourgogne, encore plus larges pour accumuler les arômes de vins rouges plus délicats, comme le Grenache ou le Pinot noir. Ils dirigent le vin sur le bout de la langue.

Verres à vins blancs
Concernant le blanc, il existe beaucoup de variétés de verres à vin (en terme de taille et de forme). Celles-ci vont de la flûte à champagne (étroite et profonde) aux verres larges et peu profonds utilisés pour déguster du Chardonnay. Les verres à vin possédant une grande ouverture fonctionnent de la même manière que les vins rouges, en permettant une bonne oxygénation du vin. Par exemple, le Chardonnay a besoin d’être légèrement oxygéné pour offrir le meilleur de lui. Pour certains vins blancs plus légers, l’oxygénation n’est pas recommandée car elle pourrait masquer les nuances délicates du vin. Pour de tels vins, les verres auront une plus petite ouverture, qui permet de réduire la surface de contact avec l’air.
Les verres à vins blancs n’ont pas besoin d’être aussi volumineux que les verres à vin rouge. Contrairement à ces derniers, les blancs n’ont pas besoins d’être remués pour révéler leur bouquet, beaucoup moins complexe que celui des vins rouges.
Ce verre à vin est idéal pour les blancs jeunes, fruités et pourvues d’une acidité mordante, comme le Riesling ou le Sauvignon blanc. La forme du verre dirige le vin vers le bout de langue, intensifiant ainsi le fruité tout en atténuant l'acidité.

Ce verre à vin est idéal pour les blancs dotés d'élégance au corps moyen et à l'acidité retenue, comme les Gewürztraminer, Muscat ou Pinot gris. Sa forme dirige le vin vers le centre de la langue, ce qui accentue l’acidité du vin.